Les recettes naturelles de Nilou

Crèmes, baumes et autres potions maison pour prendre soin de soi, au naturel !

Cérat adoucissant jasmin-ylang ylang 6 novembre 2012

Filed under: Corps — nilou @ 00:04

Bonjour à tous,

Il n’est pas évident de reprendre l’écriture d’un article après un tel silence… et en même temps vous devez y être habitués ! ;o)

Je n’ai pas énormément tambouillé ces derniers mois, manque de temps, de motivation… J’ai tout de même testé quelques recettes et des nouveaux ingrédients, peut-être que je prendrai le temps de vous raconter tout ça prochainement.

Pour le moment, je vais vous parler d’un cérat que j’ai réalisé hier…Quelques mots sur l’histoire de ce cérat… Depuis des années, je regarde avec envie les recettes de Michèle, et notamment sa recette de cérat, ainsi que les sublimes variantes de Venezia ici ou ici. Et pourtant, jamais je n’avais testé la formule généreusement partagée par Michèle :

36g d’huile végétale
15g d’eau, d’hydrolat ou un mélange des deux
9g de cire d’abeille bio en feuilles

+ antioxydant fortement recommandé (vit E, extrait de romarin…)
+/- HE

Mais hier soir, après un week-end un peu éprouvant, j’avais besoin d’un baume, d’odeur apaisante, envoutante… Et en deux temps trois mouvements, j’ai sorti quelques ingrédients pour tester cette formule. Huile d’amande douce, huile de calendula (dans tournesol bio), fleurs de jasmin, ylang ylang, aloe vera… De quoi panser mes maux et m’apaiser. J’ai donc décliné cette jolie formule comme suit :

  • 36 g d’huile végétale : huile d’amande douce, principalement, pour ses vertus adoucissantes, et un peu d’huile de calendula maison, pour ses propriétés adoucissantes et cicactrisantes
  • 15 g d’infusion de fleurs de jasmin : pour les vertus sédatives du jasmin et pour l’odeur envoutante !
  • 1/2 cuillère à café de miel
  • Quelques gouttes d’aloe vera bio concentré x200, aux propriétés apaisantes, cicatrisantes, adoucissantes (Heliocosm)
  • 9 g de cire d’abeille en feuilles, en provenance directe de mon fournisseur préféré, un apiculteur de ma région (Alsace)
  • Huile essentielle d’ylang ylang pour son action sédative et ses vertus anti-stress
  • Extrait de pépins de pamplemousse

Concernant la préparation, j’ai fait chauffé les huiles et la cire au bain-marie. Après avoir préparé l’infusion, j’y ai ajouté le miel et l’aloe vera concentré, puis j’ai versé l’infusion dans la cire et les huiles fondues. J’ai ensuite fouetté énergiquement, ajouté l’HE et l’EPP. Après avoir bien remélangé l’ensemble, j’ai versé la crème dans le pot et j’ai laissé refroidir.

Je « sniffe » ce cérat pour m’apaiser avant de dormir. Bien sûr je l’utilise aussi sur la peau ! Il apaise l’eczéma de mes coudes et mes pieds secs.

En termes de texture, c’est très intéressant car tellement différent des cérats que j’ai déjà préparés. Là le cérat s’apparente plus à un baume dont la texture permet de ne prélever qu’un peu de produit.

Image

Désolée pour la photo qui n’est pas très nette… Je reprendrai une photo ultérieurement, pour montrer un peu mieux la fermeté de la texture.

En tout cas, j’apprécie toujours autant les produits simples, basiques même, et c’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles j’ai beaucoup moins posté ces derniers mois !

Sur ce, minuit passé, je vais filer dans les bras de Morphée mais pas avant d’avoir utilisé un peu de mon cérat apaisant qui m’aidera certainement à trouver le sommeil…

***

 

Crème double usage thym, verveine, menthe, sauge 5 février 2012

Filed under: Corps,Visage — nilou @ 19:52

Sur la base de la Crème démaquillante douce à la verveine, au thym et à la menthe que j’avais faite (et beaucoup appréciée), j’en ai refaite une autre version… un chouïa plus légère et double usage.
J’ai utilisé environ les mêmes ingrédients, à la différence près que j’ai mis du macérât menthe/verveine (dans olive) en plus de l’infusion et que j’ai ajouté de la cire de riz et de l’arrow root pour alléger la crème.
Et j’ai également doublé les proportions afin de faire deux versions de la crème : une contenant peu d’huiles essentielles – adaptée au démaquillage des yeux, et une autre version avec plus d’huiles essentielles, à utiliser comme crème pour le corps ou crème pour les zones sèches du visage.

Voici les ingrédients et proportions :
¤ Phase huileuse :

  • 20 g de macérât de verveine/menthe dans huile d’olive
  • 10 g d’huile de germe de blé
  • 30 g d’huile d’amande douce
  • 6 g de cire d’abeille
  • 4 g de cire de riz

¤ Phase aqueuse :

  • 55 g d’infusion de thym, menthe, verveine et sauge
  • Une pointe de couteau d’arrow root
  • Huiles essentielles de palmarosa et d’ylang ylang (à adapter selon l’usage)

¤ Procédé :

  • Faire fondre les cires au bain marie
  • Ajouter ensuite les huiles
  • Laisser fondre l’ensemble puis bien mélanger – cette étape est essentielle pour ne pas avoir de petits grumeaux de cire de riz
  • Retirer du feu mais laisser les huiles et les cires dans l’eau encore chaude du bain marie et ajouter progressivement l’infusion (dans laquelle on aura dissout l’arrow root), en l’incorporant bien
  • Ajouter le conservateur
  • Mélanger jusqu’à refroidissement
  • Ajouter les huiles essentielles
  • Mettre en pot

NB.
Peaux sensibles, à boutons… évitez le plus possible les ingrédients oxydables – mieux vaut les utiliser purs pour éviter les risques de contamination : privilégiez les huiles pures plutôt que les macérâts, ou l’eau de source plutôt que les infusions.

 

Edit. Et voici quelques visuels de plus, de la crème entâmée. :-)

 

 

***

 

Belles fêtes de fin d’années ! :) 25 décembre 2011

Filed under: Divers — nilou @ 23:26

Bonjour à tous,

Un rapide message pour vous souhaiter à vous et à vos familles et votre entourage de très belles fêtes de fin d’année !

Je reviens très vite avec quelques nouvelles recettes ! ;o)

Naturellement,

Nilou

 

 

Crème à l’avoine pour mains abîmées 26 novembre 2011

Filed under: Corps — nilou @ 11:04

Bonjour tout le monde !

J’espère que vous allez bien ! Voici une petite recette – qui date un peu – mais que j’avais oublié de partager avec vous. Je l’avais en fait déjà postée sur le Forum des Céphées mais je souhaitais tout de même la poster ici aussi.

Il s’agit d’une recette de crème pour mains très sèches. Une personne de mon entourage a très fréquemment les mains abîmées, sèches, avec même très souvent des crevasses. Il me fallait donc une crème nourrissante, hydratante, adoucissante et réparatrice… mais qui pénètre vite, non grasse et qui ne colle pas !

Je n’ai utilisé que des ingrédients assez simples et une formulation qui l’est tout autant… la crème n’en est pas moins efficace ! D’ailleurs, le pot est fini depuis longtemps et la personne attend le nouveau !

 

 

 

Voici les ingrédients (pour environ 130 g de crème) :

¤ Phase aqueuse :

  • 75 g de lait de d’avoine maison (adoucissant, émollient, apaisant)

¤ Phase huileuse :

  • 12 g de beurre de karité
  • 8 g d’huile d’amande douce
  • 8g d’huile d’olive
  • 6g d’huile de macadamia
  • 6g d’huile de jojoba

 

  • 3g d’olivem
  • 3g de cire d’abeille

¤ Ajouts :

Huiles essentielles choisies pour leur action apaisante, relaxante.

  • 10 gouttes d’HE de combava
  • 10 gouttes d’HE de géranium
  • 20 gouttes d’HE d’ylang ylang
  • 5 gouttes de Geogard

 

 
Au final, une crème très onctueuse, très agréable à utiliser car elle pénètre rapidement et comme espéré, elle ne laisse pas de film gras, malgré les huiles assez riches.

 

Bon week end à tous ! Moi je vous laisse, mon thé à la cannelle m’attend ! (La cannelle est très efficace pour lutter contre les affections fébriles.. à bon entendeur !) ;o)

***

 

Crème démaquillante douce à la verveine, au thym et à la menthe 28 septembre 2011

Filed under: Visage — nilou @ 08:00

Bonjour,

*

Je ne comptais pas poster la recette qui suit… je la trouvais trop « basique », je me suis dit qu’on allait se dire « Quoi ?! Encore une crème à la cire d’abeille ?!!! Tellement simple ??!! Mais ça vire à l’obsession Nilou ! »

Oui, peut-être bien, mais après tout si ces crèmes à la cire d’abeille me conviennent, pourquoi pas ? ;)

*

Donc voici la petite histoire de cette crème.

J’ai testé par hasard une crème démaquillante d’une marque (L*SH) qui me plaisait bien.

Composition : huile d’arachide (alors que c’est l’huile d’amande douce qui est indiquée sur leur site), eau de rose, cire d’abeille, miel, extrait d’iris frais, glycérine, absolu de rose, teinture de benjoin, et… parabens.

Le premier et les derniers ingrédients m’ont donc un peu refroidie…

Toutefois, j’aime bien cette crème, onctueuse à souhait, pratique à utiliser, efficace pour enlever le maquillage, même waterproof !

*

Du coup ce soir j’ai voulu en faire une version maison, un peu éloignée tout de même de l’originale ! ;o)

Je n’avais pas toutes mes huiles et ingrédients à disposition, j’ai donc fait avec ce que j’avais… En 20 minutes, voici la crème obtenue :

*

*

Je précise que j’ai la peau mixte (je crois !) : elle tiraille au contact de l’eau, elle est facilement sèche… mais j’ai de temps en temps quelques boutons ou imperfections. Cela explique pourquoi j’apprécie cette crème qui est douce, nourrissante, adoucissante, mais aussi purifiante grâce au thym, à la menthe, à la verveine et aux huiles essentielles choisies. L’huile essentielle de palmarosa est antibactérienne, anti-infectieuse, régénératrice cutanée, régulatrice de la production du sébum, cicatrisante, astringente, hydratante (rien que ça !!).

*

Voici les ingrédients (très simples)

  • 20 ml d’huile d’amande douce
  • 5 ml d’huile d’olive
  • 5 ml d’huile de germe de blé
  • 25 ml d’infusion de thym, menthe et verveine
  • Environ 3 g de cire d’abeille (ma balance est peu précise, il faut que j’investisse dans une nouvelle…)
  • Quelques gouttes d’huiles essentielles d’arbre à thé et de palmarosa (très peu, car je veux pouvoir utiliser la crème sur les yeux, j’ai donc mis moins de 10 gouttes)

Je n’ai pas mis de conservateur… je n’en avais pas sous la main ! Et comme j’ai fait une petite quantité, je la conserve au frigo et l’utiliserai dans les 2 semaines. Toutefois si vous en avez, je vous conseille d’ajouter un peu de conservateur.

*

Préparation :

  • Faire fondre la cire et les huiles
  • Ajouter l’infusion encore tiède
  • Fouetter vigoureusement jusqu’à complet refroidissement (c’est la clé pour obtenir une crème onctueuse, qui, sauf erreur de proportions, ne se déphasera pas)
  • Quand la crème a un peu refroidi, ajouter les huiles essentielles puis re-fouetter

*

Utilisation :

  • Appliquer la crème en massant délicatement pour dissoudre le maquillage et détendre le visage (ben oui, autant profiter de ce moment pour se relaxer…)
  • Rincer à l’eau tiède et au gant de toilette (plus pratique pour bien enlever la crème)

*

Je reprécise que cette crème est plutôt pour les peaux normales à mixtes. Elle conviendrait bien aussi aux peaux sèches, peut-être avec une autre infusion (calendula, camomille par exemple) et en y ajoutant un tout petit peu de miel pour bien maintenir l’hydratation cutanée.

*

Les peaux grasses lui préfèreront un lait ou une lotion bi-phasée. De même, amateurs de textures aqueuses et légères, passez votre chemin ! ;)  En revanche, si vous aimez les baumes, les textures riches et onctueuses, cette crème vous conviendra certainement !

*

Il se peut, si vous avez mis un peu trop d’eau notamment, que la crème se déphase un peu (et oui, c’est ce qui peut arriver avec la cire d’abeille…). Mais pas de panique : on remélange la crème, on enlève éventuellement le surplus d’eau (même si a priori en suivant les proportions il ne doit pas y en avoir) et le tour est joué !

*



*

Si vous constatez que la crème ne convient pas à la peau de votre visage… elle fera une excellente crème corporelle à la sortie de la douche ! ;o)

Enfin, dernière remarque : pour affiner un peu la texture, on peut diminuer un peu la quantité de cire d’abeille et y ajouter un peu de cire de riz.


***

 

Lait capillaire au lin pour cheveux bouclés 2 septembre 2011

Filed under: Cheveux — nilou @ 08:00

Bonjour à tous,

 

Voici encore une recette capillaire, un lait coiffant, réalisé à froid.

 

Je voulais impérativement une texture légère, non grasse et un lait hydratant qui définisse et fixe un peu les boucles.

 

 

J’ai choisi de mettre un haut pourcentage de mucilage de graines de lin (près de 40%), pour son aspect fixant pour les cheveux. A vrai dire, après coup je pense qu’il vaudrait mieux diminuer ce pourcentage au profit de l’infusion ou de gel d’aloe vera (que je n’avais plus).

 

Un mucilage est une substance souvent issue de produits végétaux comme les graines de lin et qui a la propriété d’être épaississant ou gélifiant, ils peuvent aussi être adoucissants.

 

Pour réaliser mon gel, j’ai mis quelques cuillérées de graines de lin dans de l’eau bouillante, j’ai laissé reposer quelques minutes avant de filtrer.

 

J’ai également intégré dans la recette une infusion de camomille (pour les cheveux blonds) et d’ortie.

 

Plus d’infos sur le choix des huiles :

  • L’huile de lin peut être utilisée pour les cheveux secs. Attention car elle s’oxyde facilement, c’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles j’ai opté pour l’émulsion à froid.
  • L’huile de sésame protège les cheveux, elle a des propriétés réparatrices, nourrissantes et fortifiantes.
  • L’huile de macadamia est également protectrice, elle est recommandé pour les cheveux abimés.
  • L’huile de pépins de raisin, choisie pour sa texture légère et parce que je sais que mes cheveux apprécient cette huile.

 

Pour l’émulsion à froid, j’ai opté pour du Gélisucre, émulsifiant certifié bio par Ecocert  (qu’on trouve chez Aroma-Zone). Il permet d’obtenir des textures très légères telles que des gels huileux ou des laits très fluides. Il a également des propriétés hydratantes grâce à la glycérine qu’il contient.

 

Enfin, j’ai choisi deux huiles essentielles : petit grain bigarade et surtout l’ylang ylang, pour ses propriétés exceptionnelles pour les soins capillaires.

 

Zoom sur l’émulsion à froid et mode opératoire :

J’ai choisi de réaliser une émulsion à froid afin de préserver les propriétés des ingrédients.

Après avoir pesé les huiles et l’émulsifiant – dans deux récipients séparés, verser tout doucement les huiles en filet, en battant vigoureusement pour bien intégrer les huiles.

Afin de stabiliser l’émulsion et donner une texture un peu gel, j’ai ajouté de gomme de Xanthane (quoique pour une texture plus gélifiée, il faudrait augmenter la quantité de gomme). Pour cela ajouter  la gomme à la phase aqueuse en battant immédiatement, laisser ensuite poser quelques minutes puis bien mélanger l’ensemble afin d’obtenir un gel homogène, à verser progressivement dans la phase huileuse + Gélisucre. Battre vigoureusement pour bien émulsionner.

Ajouter ensuite le conservateur et les huiles essentielles.

 

Proportions pour 100 ml de lait capillaire :

 

¤ Phase aqueuse : 73 g

  • 40 g de mucilage de graines de lin
  • 33 g  d’infusion camomille/ortie

 

+ 0,2 g de gomme de Xanthane

 

¤ Phase huileuse : 20 g

  • 5 g  d’huile de lin
  • 5 g d’huile de sésame
  • 5 g d’huile de macadamia
  • 5 g d’huile de pépins de raisin

 

  • 6 g de Gélisucre

 

  • Conservateur (Cosgard) à hauteur de 0,6 %
  • 2 % d’huiles essentielles (petit grain et ylang ylang)

 

La texture est comme escomptée : légère, fluide ; j’ai choisi un conditionnement en flacon-pompe mais on pourrait également utiliser un vaporisateur puisque le lait est parfaitement sprayable.

 

Comme je l’ai écrit précédemment, à refaire, je diminuerais un peu la quantité de mucilage de graines de lin, pour éviter une sorte « d’effet carton » si jamais on utilise trop de lait.

 

Etant donné la proportion de phase aqueuse (plus de 70 %), on peut également utiliser le lait sur cheveux secs… même si j’avoue préférer l’utilisation sur cheveux humides qui optimise l’hydratation.

 

***

 

Crème hydratante légère rose/oranger 31 août 2011

Filed under: Visage — nilou @ 12:12

Bonjour à tous !

*

Comme promis, enfin une recette ! (il était grand temps me direz-vous !)

*

Ma précédente crème pour le visage, on ne peut plus légère… l’était en fait presque trop. J’ai en effet une peau plutôt sèche (elle tiraille au contact de l’eau), avec quelques imperfections. La crème était tout à fait adaptée à ce dernier aspect, mais l’était malheureusement moins niveau sécheresse. Après application, ma peau tiraillait encore un peu…

Du coup, sur la base de cette crème, j’en ai refaite une, un peu plus adoucissante.

*

*

 

Les proportions sont les mêmes, j’ai simplement modifié un peu les ingrédients :

  • A la place de l’eau de source et de l’aloe vera (que je n’avais plus en stock), j’ai fait une infusion de boutons de roses et de fleurs d’oranger, aux propriétés calmantes et adoucissantes, pour apaiser et adoucir l’épiderme.
  • A la place du macérât (que je n’avais pas sous la main), j’ai mis de l’huile de germe de blé, qui est nourrissante, émolliente, régérérante.
  • Enfin, j’ai ajouté une petite cuillère à café de miel d’acacia, toujours pour le côté adoucissant, qui manquait à l’autre recette. J’ai dilué le miel dans l’infusion encore chaude.
  • Les huiles essentielles utilisées sont les mêmes : arbre à thé, fragonia, niaouli, genévrier, à hauteur de 2 %.

Le mode de préparation est donc toujours le même.

 *

Au final, cette nouvelle crème est donc plus riche (non grasse), tant dans sa texture que dans ses ingrédients, mais surtout, plus « confortable », plus douce à l’application.  Elle convient de ce fait mieux à une peau normale ou sèche, avec quelques imperfections… elle est aussi plus adaptée à la saison automnale qui arrive à grands pas ! ; )

***

 

 

 

 
%d blogueurs aiment cette page :